Podcast: Julie VALLEE, associée chez Iremos et directrice du pôle "gestion de crise" est notre invitée

Collecter des données, le plus proche du temps réel; s'assurer de leur qualité; les mettre à disposition des décideurs et des communicants; dans une période de crise où le stress peut être intense... Simplicité, validation humaine, le retour à certains fondamentaux est indispensable pour qu'une plateforme de gestion de crise réponde aux besoins de ses utilisateurs.


Julie Vallée, Directrice Associée chez Iremos, est experte en organisation opérationnelle de crise. Julie a rejoint le cabinet en 2012 et pilote les équipes intervenant sur les sujets de gestion de crise.

A l'occasion de la sortie de Iremos Crisis, particulièrement à propos étant donnée la période de crise sanitaire que nous vivons, nous avons abordé quelques sujets avec Julie Vallée :

- En situation de crise, ce qui importe c'est d'abord d'avoir accès aux données, le plus proche possible du temps réel. Comment faites-vous pour alimenter votre plateforme ?

- On a vu récemment que les chiffres de décès annoncés par le gouvernement était faux, parce que les décès en EHPAD n'étaient pas comptés, et parce que les décès du WE n'étaient pas saisis dans les hôpitaux... a quoi sert d'avoir une superbe plateforme de gestion de crise si les données sont incomplètes ? Comment le détecter ?

- En matière de visualisation graphique, quelles sont vos préconisations pour construire des représentations visuelles compréhensibles ? On a vu par exemple que les échelles logarithmiques pouvaient être moins anxiogènes, mais en réalité sont mal comprises.

- Avez vous des exemples de comment l'apprentissage machine peut aider à découvrir des informations en situation de crise ? Et n'est pas dangereux à utiliser, sachant que le principe d'une crise est d'être imprévue... ?