Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Perspective 2020 : l’intelligence artificielle derrière chaque recrutement volumique ?

S’il y a un domaine encore plein de promesse pour l’IA, c’est bien celui des ressources humaines. Au vu de l’importance grandissante des données à traiter, et du nombre de tâches qui peuvent être simplifiées, l’IA bénéficie d’un excellent potentiel dans le domaine du recrutement. Mais force est de noter qu’un nombre important d’experts font de la résistance… Deux différents types de recrutement Le domaine du recrutement n’est pas uniforme, on peut distinguer deux grandes familles qui n’ont pas les mêmes besoins et les mêmes approches. Tout d’abord les secteurs où le recrutement est en pénurie de candidats. Caractérisé par des recherches de postes très qualifiés et très spécialisés, ce domaine est dominé par les cabinets de chasseurs de têtes où règnent les experts du recrutement. Ce n’est pas cette branche du secteur qui est amenée à évoluer dans un futur proche. En effet, l’utilisation de l’IA est à ce niveau marginale voire…

Big Data, statistiques et infographie : les chiffres disent-ils toujours la vérité ?

Une opinion largement répandue veut que les données parlent d’elles-mêmes, que leur simple présentation suffise et nous évite ainsi de longs discours. Ceci est totalement faux, les chiffres ne parlent vraiment qu’après un long interrogatoire pendant le lequel on leur fait décliner leur identité, où on vérifie tous les détails, où l’on recoupe les informations, où l’on traque les contradictions, où l’on compare avec des résultats obtenus en d’autres occasions, etc. Un des grands classiques de données qui peuvent induire en erreur est la présentation de deux séries de données qui à première vue semblent porteuses de sens, mais qui sont biaisées, car en fait dépendantes d’une variable intermédiaire non apparente qui est la clé explicative principale. Par exemple, le niveau de revenu induit des facilités qui vont impacter des résultats indirectement, par exemple en matière d’instruction, d’hygiène, d’implantions géographiques ... Compter et…

Infrastructure IT : quels challenges attendent les entreprises en 2020 ?

Chaque année les entreprises sont confrontées à de nouveaux challenges dans la gestion de leurs systèmes informatiques. Big Data, Intelligence Artificielle, Internet des Objets, Informatique Décisionnelle, ce ne sont pas que des « buzz words » mais de réels outils précieux pour les entreprises. Mais ils peuvent également être la cause de bien des maux lorsqu’ils ne sont pas totalement maitrisés. Ce début d’année est l’occasion idéale de faire le point sur les challenges qui attendent les entreprises en 2020 et s’assurer d’y être préparés ! Challenge n°1 : Toujours plus de données, toujours plus de latence ? Selon son dernier rapport sur les prédictions 2020, Forrester prévoit une hausse de l’investissement en Big Data pour cette nouvelle année. Depuis 2018, les budgets consacrés à cette activité étaient pourtant en baisse. Cette revalorisation – qui pourrait laisser présager une prise de conscience –intervient dans un contexte de croissance…

2020 : Les enjeux de l'IA pour les experts comptables

Les cabinets comptables sont-ils prêts à affronter 2020 ? En cette période où leurs experts se préparent pour la grande échéance de clôture des comptes, entre février et avril, il est primordial pour eux de s'assurer que tout est en place pour réussir ce rendez-vous. Les cabinets s'équipent donc massivement de solutions numériques pour optimiser leurs pratiques. Parmi elles, celles qui reposent sur l'IA pourraient bien leur permettre de nourrir, pour 2020, de nouvelles et plus grandes ambitions… L'automatisation de la saisie comptable, un enjeu stratégique En cette période de préparation active des échéances 2020, les cabinets d'expertise comptable doivent s'interroger sur leur niveau de digitalisation. La mise en place de dispositifs de traitements automatisés apparaît désormais comme incontournable pour soulager leurs équipes de tâches chronophages et sans valeur ajoutée. Dans la multitude de propositions qui leur est faite, les outils d'aide à la saisie…

Biométrie, identifications et réglementations : la décennie 2020 ou comment mieux se protéger pour éviter le chaos ?

Au cours de la décennie 2010, les failles informatiques ont mis à mal bien des entreprises et des industries. Les équipes IT ont dû s’adapter aux nouvelles pratiques des salariés et à des menaces toujours plus importantes. Bien sûr, les causes des cyberattaques sont nombreuses mais l’une des plus importantes reste notamment les mauvaises habitudes liées aux mots de passe (réutilisés, trop simples et inchangés pendant des années…). Car oui, les mots de passe représentent une porte d’entrée pour de très nombreuses failles informatiques. Et finalement presque rien n’a été fait pour changer les pratiques des utilisateurs. Aujourd’hui, des bases de données existent et rassemblent des millions de mots de passes piratés à travers le monde et revendus à grande échelle. A cela s’ajoute le manque de processus de gouvernances cohérents et complets sur la gestion du cycle de vie des identités, et qui permettrait de créer des règles plus simples. Pour la…

Quand la data montre la voie à la popculture

Force est de constater que l'industrie du divertissement est aujourd'hui l'un des piliers de notre société. Et depuis peu, cette industrie se construit sur un autre pilier – celui de la datavisualisation. Grâce à cet outil, les créations de films, séries, albums - même la fanbase- peuvent être influencées pour prendre la meilleure direction et réussir leurs campagnes de promotion. Préparez-vous à entendre parler de Star Wars, Shakespeare et K-pop ! Les fandoms (1) exercent aujourd'hui une influence majeure sur une œuvre. A tel point que les concepteurs se sont même mis à collecter des données sur les retours des fans. Compilées dans un outil de visualisation, ces informations apportent une vision claire de leurs goûts et de leurs attentes. Les créateurs des séries et autres fictions peuvent alors utiliser ces informations pour orienter l'histoire des œuvres C'est le cas pour la nouvelle trilogie de Star Wars. L'analyse des données tirées des précédents films…

IA & Cybersécurité : qu’en est-il ?

L’intelligence artificielle, l’IA, a le vent en poupe. Les médias en font parfois l’avatar d’une supra-intelligence prête à dominer le monde, tandis que le terme devient un argument marketing de plus en plus central dans différents secteurs d’activité. Mais, qu’est-ce que l’IA au juste ? Quelles en sont les applications effectives dans le monde de la cybersécurité ? IA et Machine Learning Dans le langage courant, l’intelligence artificielle est devenue un synonyme inadéquat du Machine Learning. L’intelligence artificielle est un domaine de recherche très vaste qui vise, à travers des programmes plus ou moins complexes, à reproduire les capacités d’un être humain (compréhension du langage oral ou écrit, reconnaissance d’objets, déplacement dans l’espace, etc.). Pour faire simple, l’IA est un système capable d’apprendre et de comprendre des choses de façon plus ou moins autonome, là où un logiciel classique est programmé pour effectuer des…

Les 5 tendances 2020 par Denodo

L’Edge Computing Interrupteurs connectés, assistants vocaux de troisième génération, thermostats autonomes… Des dispositifs intelligents, et toujours plus sophistiqués, prennent une place de plus en plus importante dans notre vie quotidienne. Ces objets connectés se caractérisent notamment par leur capacité d’apprentissage et de réglage automatique pour s’adapter à l’utilisateur et à son environnement. Pour garantir de telles fonctionnalités, ce type d’appareils doit collecter d’importants volumes de données qui sont par la suite transférées vers le Cloud ou un Data Center afin qu’elles soient stockées et analysées. Le cabinet d’analyse IDC prévoit ainsi que les objets connectés généreront 79,4 milliards de zetaoctets en 2025. Il sera alors impossible qu’un seul référentiel central stocke toutes ces données et les traite de façon suffisamment agile. Les évolutions technologiques telles que l’edge computing répondent à cet enjeu.…

CMS et Customer Data : comment personnaliser l’expérience client sans être intrusif ?

Une étude menée par Accenture en mai 2018 révèle que 83 % des Français sont prêts à partager leurs données avec une entreprise afin d’accéder à une expérience client personnalisée. Avec une condition sine qua non : qu’elles soient utilisées à bon escient. Dès lors, comment personnaliser l’expérience client sans paraître intrusif ? Où se situe la limite entre personnalisation et intrusion ? Nous sortons d’une ère où les entreprises ont récolté un grand nombre de données utilisateurs sans transparence, sans réelle pertinence et sans information sur la manière dont elles ont été exploitées. Si les utilisateurs sont globalement très favorables à la collecte de leurs données pour une expérience sur-mesure, il faut néanmoins faire attention à ne pas se montrer trop intrusif, au risque de perdre leur confiance. Ainsi, qu’est-ce qui est acceptable, et qu’est-ce qui ne l’est pas ? La question de l’intrusion est aussi celle de l’utilité :…

La gestion des identités et des privilèges pour l'automatisation de processus robotiques

Le Robotic Process Automation (RPA) est principalement utilisé pour définir un processus et un flux de travail, automatiser ses étapes, créer une automatisation intégrée entre les ressources et éventuellement inclure une intelligence artificielle pour prendre des décisions complexes lors de l'exécution de tâches répétitives. L'automatisation des processus robotiques est conçue pour suivre des règles et des scripts prédéfinis sur plusieurs ressources. Elle fonctionne avec une cohérence et une efficacité sans faille. Le RPA implique essentiellement un compte non-personnel (Non-Person Account) qui emprunte l'identité des utilisateurs, interagissant avec différents systèmes de la même manière qu'une identité humaine. Pour les équipes cherchant à automatiser la prise de décision pour des tâches répétitives, le RPA est un outil puissant et efficace offrant de nombreux avantages. Accenture a défini les avantages du RPA ainsi : « Le RPA a le pouvoir de…

Intelligence artificielle et biais discriminatoires

L’intelligence artificielle (IA) fait partie intégrante de notre quotidien (industrie, emploi, santé, consommation etc.). Par sa capacité à exécuter des actions prédestinées à l’Homme, de manière plus quantitative et qualitative, l’IA soulève de nombreux questionnements. En particulier, l’IA connaît une limite grandissante en termes de discrimination, plus couramment appelée : biais. Le biais discriminatoire est le fait pour l’intelligence artificielle de biaiser le résultat obtenu et de discriminer les personnes sur des caractéristiques propres (origine, genre, sexualité, etc.). L’éthique entre alors en jeu : Peut-on faire confiance à une machine dont les décisions retentissent sur la vie des utilisateurs ? Une machine peut-elle décider de l’embauche d’une personne ? De l’incarcération d’une autre ? L’origine des biais est diverse : causés par le programmateur de l’IA, qui y insère ses propres biais par idéologie ou croyance, ils peuvent…

Utiliser les tables transactionnelles partagées pour optimiser l’entreposage de données

La nouvelle génération d’entreposage de données Big Data s’appuie sur les tables transactionnelles. Les transactions permettent d’abord de mettre à jour, supprimer et fusionner des lignes de données et fournit également des fonctionnalités avancées comme les vues matérialisées, la mise en cache et la réplication, indispensables aux applications modernes de Business Intelligence et analytiques. Celles-ci étaient jusqu’ici réservées aux entrepôts traditionnels, à la fois onéreux, limités aux outils propriétaires du fournisseur et dont le niveau critique d’évolutivité obligeait à créer des ilots de données. A l’inverse, l’écosystème Big Data permet à de très nombreux outils open source d’accéder à des tables au sein d’un grand lac de données partagé. Ceux-ci sont également utilisés pour la nouvelle génération d’entrepôts de données Big Data et permettent d’optimiser le système pour qu’il fonctionne aussi bien sur un support de

Plus de gouvernance, de cloud et de graphes, mais moins de Hadoop : mes prévisions pour 2020

Il y a un an environ, j’axais mes prévisions sur le rôle croissant des algorithmes dans la transformation digitale, et les corollaires de ces développements : la gouvernance des données, ainsi que l’auditabilité de ces algorithmes. Je constate un an après, dans mes échanges quotidiens avec les entreprises, que cela reflète bien leurs préoccupations. Qu’en sera-t-il pour 2020. Essayons cette année d’être un peu plus précis, et de mettre en avant quelques solutions, en toute indépendance – ce qui plaira à certains, et déplaira à d’autres bien entendu. Désolé Messieurs (et Mesdames) les DSI, mais la gouvernance du système d’information telle que vous avez tenté de la mettre en place, ne fonctionne pas ! La vision nombriliste des données ; limitée au système d’information central ; prise par l’angle des applications et des bases de données ; axée sur les caractéristiques techniques de la donnée… ne correspond pas aux besoins de la…

L'IA fera-t-elle de votre entreprise le prochain Thomas Cook ?

Les performances de l'intelligence artificielle sont telles que son arrivée est d'ores et déjà une révolution pour l'entreprise. Elle bouleverse tous les métiers, mais aussi les structures de coûts, de revenus, et leurs organisations. Car, si l'intelligence artificielle permet évidemment d'automatiser et de simplifier un certain nombre de tâches, elle permet également la création de nouveaux modèles ainsi que la réappropriation de l'ensemble de tout ou partie de la chaîne de valeur d'une entreprise par de nouveaux entrants. Il faut donc dès aujourd'hui se poser la question « L'IA fera-t-elle de mon entreprise le prochain Thomas Cook ? » L'arrivée du web a déjà été un vrai choc pour toutes les industries. Digitaliser sa relation client, intégrer les standards de fait de structures de coûts et d'interaction imposées par les GAFA ont déjà commencé à faire le tri entre les organisations qui ont compris l'impact du digital sur leurs business et celles qui,…

Et si l'intelligence artificielle était la solution face aux problèmes de performance?

Il n'y a pas un secteur industriel ou une entreprise qui ne se transforme aujourd'hui grâce aux logiciels, qui permettent d'offrir de nouveaux services digitaux, afin de conquérir de nouveaux marchés et de réduire les coûts opérationnels. Une quête d'amélioration continue pour laquelle les organisations sont prêtes à dépenser près d'1,2 milliards de dollars cette année, selon IDC. Et si l'objectif consiste à fournir à leurs clients et à leurs utilisateurs des expériences de meilleure qualité, pas une semaine ne passe sans que des problèmes de performance logicielle n'entrainent des interruptions applicatives. Dans un monde digital ultra connecté, où tout est accessible tout le temps, quelques millisecondes d'indisponibilité suffisent à faire perdre des millions en recettes. Et à mesure que notre dépendance aux logiciels s'accroît, la marge d'erreur, elle, se réduit. Face au chaos que peuvent causer les problèmes de performance, les équipes IT doivent en…

DataStax dévoile ses prédictions 2020 pour le secteur des bases de données

Les bases de données cloud vont changer les pratiques des développeurs Grâce à l'évolution des technologies, les développeurs peuvent désormais implémenter leurs applications sur des bases de données plus spécialisées. On passe des bases relationnelles historiques aux nouvelles bases qui se prêtent davantage à des cas d'usage comme le graphe ou les données time series. Les organisations devraient d'ici peu s'intéresser de plus en plus aux bases de données dites NoSQL afin de faire face à l'explosion des volumes de données. Beaucoup de ces nouveaux projets s'appuieront sur des bases de données cloud (DBaaS ou Database-as-a-service) qui en faciliteront le déploiement et la gestion. Une certaine expertise du cloud et de la gestion des données sera toujours nécessaire pour comprendre les contraintes (latence, évolutivité, résilience, couts) afin de déterminer la plateforme la mieux adaptée La sécurisation et l'exploitation des bases de données continueront à…

Future of work : comment l’IA va redéfinir la transformation digitale

Aujourd’hui, 29 % des tâches réalisées sur le lieu de travail le sont par des machines ou des algorithmes. D’ici 2025, une étude réalisée par HUB Institute estime que l’IA concernera plus de la moitié des actions menées par les salariés. Dans un monde en constante évolution où les nouvelles technologies n’ont de cesse de réinventer notre quotidien, aussi bien personnel que professionnel, l’avènement croissant de l’intelligence artificielle va considérablement redéfinir les process de travail, mais également les profils et les compétences recherchés par les entreprises. Comment se préparer à un future of work dopé à l’IA ? Une transformation digitale en pleine mutation Pour certains acteurs du marché, la transformation digitale est une question centrale dans l’évolution de leur entreprise. C’est par exemple le cas de Procter & Gamble, qui a choisi de challenger ses équipes et de recourir à une expertise digitale externe pour se placer en…

L’IA peut-elle devenir consciente ? Ou comment limiter les préjugés inconscients dans les prises de décisions

Si l’intelligence artificielle prend de plus en plus d’importance dans nos processus décisionnels, un monde totalement dirigé par cette technologie n’est pas près de voir le jour. En effet, il faut avant tout garder à l’esprit que même si nous développons une intelligence artificielle standardisée avec les mêmes capacités créatives et intellectuelles que le cerveau humain, les décisions les plus importantes (comme la gouvernance des États par exemple) resteront prises par les hommes. L'Intelligence Artificielle progresse rapidement, à tel point qu'elle n'est plus seulement un outil mais à la fois un juge et un gardien : ses algorithmes diagnostiquent les patients, décident qui est admissible ou non à la sécurité sociale, sélectionnent des candidats à des entretiens d'embauche... Comme l'IA prend de plus en plus de place dans notre processus décisionnel, nous devrions connaître une plus grande rapidité et efficacité dans le traitement de l’information…

Les développeurs ont la confiance des entreprises, mais l’alignement n'est pas ressenti de la même façon d'une génération à l'autre

Voici le premier article d’une série portant sur le rôle du développeur dans l’organisation moderne. Dans ce premier article : l’arrivée d’une nouvelle génération. L’intérêt croissant des organisations pour les technologies s’est traduit par un rôle accru des développeurs, qui jouent maintenant un rôle crucial dans la prise de décision au sein de leur entreprise. Ce nouvel alignement n’est cependant pas ressenti de la même manière au sein de la communauté des développeurs... C’était dans les années 80. J’étais jeune développeur chez Digital Equipment Corporation (DEC). DEC était une énorme entreprise, juste derrière IBM et elle s’appuyait sur un système d’exploitation propriétaire appelé VMS. Mais j’en savais plus que ça. J’ai posté un avis dans le bulletin d’information public (80’s Slack) indiquant que DEC ferait mieux d’arrêter tout investissement dans VMS et de migrer tout nouveau développement vers Ultrix. Cette opinion…

Les données sont notre plus grand atout, alors pourquoi n’arrivons-nous pas à les trouver ?

Il ne fait aucun doute que la transformation se poursuivra et s'accélérera. « Dans un monde où des milliards d'appareils interconnectés communiquent avec d'innombrables services cloud sur des sujets variés comme les transactions digitales, les connexions réseau ou la température ambiante, les données sont devenues un outil essentiel pour générer des idées, résoudre des problèmes et, surtout, générer des profits, » écrit James Hodge, Chief Technical Advisor, EMEA chez Splunk. The Economist a montré que les données sont la ressource la plus précieuse du monde, et Forrester les appelle « la nouvelle monnaie commerciale ». La puissance des données repose sur la capacité d'une entreprise à combiner des données disparates pour ouvrir de nouvelles perspectives, et l'utilisation d'outils analytiques et d'intelligence artificielle (IA) est essentielle dans ce processus. Cependant, selon le récent rapport de Splunk sur les « données sombres » (State of Dark Data),…

L’impact des technologies dans notre futur

Demandez à n’importe quel collaborateur ce que représente la digitalisation. Il y a fort à parier que vous obtiendrez autant de définitions que vous aurez d’interlocuteurs. « Encore un mot qui fait le buzz », « des technologies innovantes en passe de redéfinir le marché et de propulser une entreprise à un niveau sans précédent », etc. Quelle que soit la définition que vous retiendrez, l’essentiel est de savoir que les technologies modifient en profondeur nos interactions, à l’échelle de l’entreprise comme de l’individu. Interactions qui se déroulent de plus en plus sur des appareils mobiles, ce qui transforme radicalement nos stratégies d’entreprise. Mise en place de nouveaux processus optimisés et de nouveaux outils de prise de décision, émergence de nouveaux business model, déploiement de l’intelligence artificielle pour superviser une partie de l’activité, etc. Au quotidien, les collaborateurs doivent, eux aussi,…

La suprématie quantique est arrivée, mais les smart data auront le plus fort impact

Le fait que Google ait atteint la suprématie quantique constitue indéniablement une étape cruciale, une tâche ardue reste toutefois encore à accomplir pour la multinationale. Rendre accessible la puissante et rapide informatique quantique via le cloud peut permettre de traiter les tâches des millions de fois plus rapidement, et de façonner des vies ainsi que des entreprises telles que nous les connaissons. Par exemple, les applications utilisant l'informatique quantique pourraient réduire ou prévenir la congestion du trafic, la cybercriminalité et le cancer. Toutefois, atteindre la suprématie quantique ne signifie pas que Google peut s’arrêter là. Au contraire, la société a ouvert la voie vers la course à la commercialisation de l'informatique quantique. Offrir cette technologie de pointe reste un combat acharné pour exploiter la puissance de machines extrêmement versatiles et déplacer des quantités énormes d'informations par nature sujettes aux erreurs. Pour…

L'intelligence artificielle : une des clés de la sécurité des réseaux d'entreprise

Après quelques années tumultueuses où les atteintes à la protection des données ont explosé, les vulnérabilités en matière de cybersécurité ont été mises au premier plan de l'actualité. Toutefois, malgré l'augmentation des budgets consacrés à la cybersécurité, les menaces et surtout le nombre d’attaques réussies continuent d'augmenter. Cela souligne que l'approche actuelle des entreprises - en particulier des petites et moyennes entreprises - pour protéger leurs réseaux reste insuffisante. Alors, pourquoi les entreprises continuent-elles d'investir dans des mesures de sécurité réseau traditionnelles qui ne semblent pas protéger leurs données, et comment devraient-elles utiliser les nouvelles technologies, comme l'intelligence artificielle (IA), pour sécuriser leurs réseaux ?Face aux menaces croissantes des cybercriminels et à la législation telle que le RGPD, les entreprises ont dû changer rapidement leur façon de procéder en matière de…

« La donnée, c’est de l’argent » ou comment gérer les Dark Data dans les services financiers

La donnée est reconnue pour être l’une des ressources les plus précieuses pour les entreprises. Pourtant, même une donnée peut perdre de sa valeur. Tout comme la monnaie, elle change et évolue constamment avec l’apparition de nouveaux types de données. Le secteur financier a été témoin de la montée en puissance des monnaies alternatives et des crypto-monnaies. De la même manière, les entreprises voient apparaître de nouvelles formes de données structurées et non structurées. Que l’on parle de digital ou de voix, chaque fois qu’un nouveau canal est créé, une nouvelle sorte de donnée surgit à son tour. Cela n’est pas sans conséquence sur les données existantes et pour les entreprises qui continuent à les stocker. Au fur et à mesure que la technologie progresse, les anciennes données sont de plus en plus difficiles à lire et à utiliser. Au final, elles deviennent obsolètes et une attention moindre leur est accordée en matière de gestion. Une fois…