Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Enterprise Data Cloud : concevoir la bonne infrastructure pour le Big Data

Qui dit digitalisation, dit données… données et Big Data. Bien que la plupart des entreprises exploitent déjà le potentiel d'analyse du Big Data, la technologie et l'infrastructure restent souvent sources de difficultés. Une complexité renforcée par la multiplicité des types de données, qui peuvent être structurées ou non, générées soit par des humains, soit par des machines ou des capteurs. Pour pouvoir correctement exploiter ces différentes données afin de prendre des décisions éclairées, les entreprises ont besoin d’une architecture Big Data qui leur fournisse des informations fiables. L'importance des données n'a cessé de croître au cours des 20 dernières années. La mise en réseau des entreprises, tant en interne qu'en externe, l'émergence et la croissance des réseaux sociaux, ainsi que l’essor de la digitalisation ont été les premiers moteurs de ce développement. Les problématiques de stockage, de gestion, d'analyse et d'exploitation des…

Ces quatre tendances technologiques qui vont bouleverser l’architecture d’entreprise

Les nouvelles technologies sont aujourd’hui indispensables au développement de produits et services toujours plus performants. Avec leur multiplication, les entreprises évoluent dans un environnement de plus en plus changeant. Grâce à l’architecture d’entreprise qui vise à aligner la stratégie globale avec l’ensemble des couches (métier, applicative et technique), les entreprises devraient pouvoir mieux intégrer ces nouvelles technologies. MEGA International, spécialiste de la question revient sur quatre tendances technologiques prêtes à bousculer les codes ! La transformation digitale à travers l’automatisation, l’APIsation et l’agilité Quel que soit leur secteur d’activité, les entreprises sont à la recherche d’une amélioration de l’expérience client qui se traduit bien souvent par la digitalisation des processus. Autrement dit, le numérique permet d’automatiser et d’optimiser certaines tâches qui seront traitées plus rapidement et plus…

Secteur public : 5 conseils pour mettre en place une stratégie de données efficace

Depuis le premier recensement « moderne » effectué au niveau national en 1694 par Louis Phélypeaux, comte de Pontchartrain, le gouvernement français a commencé à recueillir des données. L’État est ainsi l’un des plus anciens producteurs de données et ce pour des besoins d’analyse et de gouvernance. Un travail si essentiel qu’il est de nos jours difficile à quantifier tant l’usage que l’on a des données est omniprésent. Aujourd’hui, les données gouvernementales jouent un rôle majeur dans tous les domaines. C’est le cas notamment d’Etalab qui illustre la volonté de la France d’ouvrir les données publiques via le lancement du portail Data.gouv.fr. Si la science des données peut avoir un impact significatif sur des décisions cruciales prises dans le secteur public, le sujet reste complexe et difficile à traiter. En effet, la majorité des données gouvernementales sont difficiles d’accès et d’utilisation tant elles sont hétérogènes. Afin…

Bien réaliser ses rapports financiers : surmonter les défis

Utilisés largement dans des contextes stratégiques et notamment par les directions financières et les conseils d’administration des entreprises, les rapports financiers sont des documents clés qui nécessitent d’être préparés et élaborés avec attention. Mais dans bien des cas, cela représente un véritable challenge pour les équipes opérationnelles en charge de leur production en raison du nombre important d’informations et de données à traiter. Globalement, selon une récente étude, « Seuls 46 % des équipes de comptabilité et de contrôle de gestion se considéraient capables de répondre efficacement aux besoins de leurs clients internes ». Voici les défis à relever : Toujours bien vérifier l’exactitude des rapports Sur ce point, force est de constater que l’usage de tableurs comme Excel est encore largement pratiqué par les directions financières pour produire leurs rapports financiers et que le manque d’approche dynamique de ces outils peut…

La vérité et la puissance se trouvent dans les données

Les données sont peut-être le nouvel or noir, mais elles ont besoin d’un moteur pour être transformées en carburant. Or, de nombreuses entreprises se trouvent prises dans la tempête et secouées par les vents de l’incertitude. Elles naviguent sur des océans de données mais n’ont pas les moyens de les transformer en valeur. Pourtant, une vision orientée data permet aux entreprises d’innover, de se différencier et d’atteindre leurs objectifs business. En fin de compte, ce ne sont pas les données détenues qui comptent mais bien la façon dont elles sont utilisées. Voici quelques exemples qui illustrent comment Oracle Cloud et Oracle Autonomous Database sont utilisés par certaines organisations pour comprendre leurs données et comment tirer parti de leur puissance : Océans inexplorés Dans quelques jours, six équipes représentant 6 nations vont embarquer pour l’étape française de la course innovante SailGP dont ce sera la toute dernière manche. Pendant la…

Le réel, défi ultime de la digitalisation

La collecte et le stockage en masse de données, qualifiées de nouvel or noir, est devenue un enjeu majeur. La data - ainsi que la capacité à la gérer, l'exploiter, la rendre accessible - serait désormais la clef de voute de la performance. A condition qu'elle soit le double numérique fidèle du monde réel. Alors, elle remplira pleinement sa fonction : servir les objectifs business de l'entreprise. Pour tirer parti de ce gisement que constitue la data, de nouvelles fonctions se sont créées, aux premiers rangs desquelles celle de CDO (Chief Data Officer) ou Directeur des données. Certains ont cru à une mode, une fonction éphémère. Mais force est de constater que le profil trouve une place durable dans les organigrammes. C'est ce que révélait déjà une étude menée par PwC en 2017. Le cabinet avait identifié que près de 20% des 2 500 plus grandes entreprises au monde, quelle que soit leur taille, avaient nommé un responsable, généralement un CDO, pour orchestrer…

Pas de projet data réussi sans implication de (presque) toute l’entreprise

La data est devenue une préoccupation majeure des entreprises. Mais la bonne marche d’un projet data n’est pas l’apanage d’un seul service. Cela concerne autant les membres des comités de direction que les services techniques, juridiques, marketing/ventes, stratégie, ou encore RH. Revue d’effectifs pour un projet Data réussi. Le CDO membre du comité de direction : un choix stratégique La décision de mettre en place un projet Data doit être collégiale et validée par le Top Management. Un tel chantier nécessite d’être piloté par un responsable, le Chief Data Officer. Choisi en interne ou en externe, ce dernier doit impérativement faire partie du comité de direction, pour s’assurer que son déploiement et ses orientations seront en adéquation avec la stratégie de l’entreprise. Il pourra aussi rendre compte des avancées du projet auprès de la direction et faire des ajustements en fonction des besoins exprimés par le conseil…

L'humain et l’IA : un dualisme comparable au Yin et au Yang ?

En quelques années l’Intelligence Artificielle (IA) est passée du simple battage médiatique à un actif commercial tangible, faisant même naître de nombreuses inquiétudes à l’échelle mondiale concernant l’emploi. Une étude récente révèle que près d’un quart des employés dans le monde sont inquiets à cet égard. La question de ces emplois menacés prend un tout autre aspect s’il on considère les difficultés grandissantes de recrutement dans certains métiers. Bien souvent, ces craintes surviennent à cause d’une perception erronée, que la machine est contre l’Homme, alors que les deux peuvent fonctionner « main dans la main ». Le Conseil d’Orientation pour l’Emploi (COE) a fait une synthèse des différentes études en France et à l’étranger pour conclure qu’un consensus se forme sur le fait que « l’introduction d’innovations a été globalement favorable » par le passé. Aujourd’hui, sa propre conclusion pour la France démontre que…

Pour aller des Big Data aux solutions, il faut savoir identifier les problèmes

Les systèmes d’aide à la décision supportent le processus qui va de l’analyse à l’action, à sa conduite et au contrôle de son résultat. Dans ce processus, la première grande étape est celle de l’identification d’un problème qui appelle une solution. L’expérience nous dit qu’un problème bien posé est un problème à moitié résolu et surtout qu’il n’y a pas de bonne réponse à une mauvaise question. Dans la vie de tous les jours, les difficultés, les situations instables ou dangereuses, les questions en désaccord sont nombreuses. Mais il faut prendre en considération qu’un problème est généralement relatif, qu’il n’existe pas en soi, mais pour soi, que c’est une question de perception qui sera différente par exemple selon les personnes, les entreprises, et selon les moments. Ce qui n’était pas hier un souci peut l’être aujourd’hui, ce qui aujourd’hui n’est pas un souci peut l’être demain, du fait d’un changement : de…

Intelligence Artificielle et machine Learning ? Comment transformer ces promesses en avancées au service de la QOS des systèmes d’information ?

La mutation constante du marché de l’IT nous conduit à observer comme un fait acquis l’augmentation exponentielle du volume et de la fréquence de changement. Fort heureusement, la technologie évolue et nous accompagne dans notre quête de productivité, d’efficacité et de fiabilité. Transposées au domaine de la production et des opérations, l’automatisation et l’industrialisation ont été au centre des préoccupations des DSI depuis toujours. Leur évolution actuelle est en revanche rapide et intéressante. Auparavant sommés de minorer la durée des interruptions de services, les DSI ont aujourd’hui, avec la fusion de l’IT et du business dans tous les secteurs d’activité, pour mission d’investiguer plus en amont sur les processus, mais aussi très en aval des livraisons sur des concepts nouveaux comme les opérations augmentées, l’auto remédiation, le prédictif conduisant même dans certains cas au proactif. À l’heure où le coût indirect d’une…

Modèle de calcul des coûts d’intégration : un pas important vers une meilleure maîtrise

Fantastique ! « On est samedi matin, je ne rêve que d’une chose, aller acheter de nouveaux pneus pour ma voiture ! » Il faut être franc, j’espère que vous ne vous êtes jamais dit cela dans la vraie vie. Sans doute n’avez-vous jamais pris le moindre plaisir à acheter et changer les pneus de votre véhicule. Vous avez certainement attendu le dernier moment, vous avez certainement maudit le garagiste et ses tarifs exorbitants, et vous avez certainement saisi la meilleure promotion disponible, sans vraiment vous soucier du TCO (coût total de possession) de vos pneus. Rassurez-vous, c’est normal. Même si ce n’est pas la meilleure manière de réaliser cet investissement. En revanche, si vous procédez ainsi lors du choix d’une plateforme d’intégration, c’est plus inquiétant ! En effet, vos pneus sont un des éléments essentiels de votre voiture. Ils sont l’interface entre elle et la route. Leur état conditionne votre sécurité, quel que soit le temps ; mais…

Le marketing une science devenue (presque) exacte ?

Pour “faire” du marketing et le faire bien, il ne fait aucun doute que la maîtrise des plateformes technologiques est aujourd’hui centrale : elles sont le support privilégié de parcours clients fluides, cohérents, sur-mesure et donc... performants. Ces outils, aussi surpuissants soient- ils, s’appuient cependant sur une denrée incontournable : la data. La place centrale des datas dans les dispositifs marketing de nouvelle génération. Car si ces plateformes parviennent à exécuter une customer journey cadencée à la perfection, c’est avant tout parce qu’en amont, des enseignements très précis concernant les comportements, les profils et les attentes des clients ont été tirés, grâce à l’analyse statistique des données clients collectées. Grâce à la data, le marketing est en mesure de construire naturellement les parcours adéquats. En effet, les informations collectées sur les clients et les prospects lors des interactions avec une…

La vérification d’identité : une faille importante dans le règlement RGPD

Le RGPD a été conçu pour aider à protéger les données personnelles des utilisateurs, mais il apparaît que l’un des droits qui leur sont accordés par le règlement a des conséquences contraires à l’effet souhaité. Dans le cadre du règlement RGPD, les consommateurs peuvent exercer leur droit d’accès, qui leur permet de demander copie des données personnelles que les entreprises ont collectées sur eux. Ils peuvent exercer ces demandes verbalement ou par écrit, et les entreprises doivent y répondre dans un délai maximum d’un mois. En règle générale, les entreprises n’ont pas le droit de facturer les frais relatifs au traitement de ces demandes. Les avantages de ce droit d’accès pour les consommateurs sont évidents, mais selon une recherche menée par James Pavur, étudiant en PhD à l’Université d’Oxford, dans leurs efforts pour se conformer au règlement RGPD, les entreprises oublient régulièrement de s’assurer que ces demandes d’accès sont…

Intelligence artificielle : 3 clés pour tirer profit de vos données

1/ Soyez pragmatiques quant à vos données De nombreuses études montrent que 80 % du contenu stocké par les entreprises est redondant, obsolète ou trivial. L’IA peut servir à mieux comprendre ces 80 % afin de supprimer le contenu inutile, identifier des contenus similaires et détecter des fichiers...

Quatre façons de devenir un grand expert de la transformation numérique

En 2019, la pression s'accroît pour que ces opportunités deviennent réalité. Une étude récente a révélé que 85 % des décisionnaires d'entreprises estimaient que s'ils ne progressaient pas dans la transformation numérique de leur entreprise au cours des vingt-quatre prochains mois, ils seraient en...

L'IA, vers une augmentation du QI de l'homme

Concernant l'intelligence artificielle, seuls les discours anxiogènes ont eu voix au chapitre ces deux dernières années. Tantôt nous allions être éradiqués par le Terminator sévèrement fâché contre nous, tantôt cette technologie allait faire courir le monde à sa perte pour d'obscures raisons que préparaient secrètement de lointains GAFA. Il est pourtant un sujet qui n'a pas du tout été abordé : les bienfaits de l'intelligence artificielle dans l'entreprise, pour l'entreprise mais surtout pour ses collaborateurs. Loin de vouloir reprendre ici tous les poncifs, il en est un que nous ne soupçonnions peut-être pas mais qui nous permettra sans aucun doute de dépasser nos préjugés et de massivement déployer cette technologie. En s'adaptant à un nouveau cadre de travail dans lequel l'intelligence artificielle aura pris en charge des tâches rébarbatives, répétitives, pénibles, l'humain va voir ses capacités d'abstraction encore se développer favorisant ainsi la…

Joyeux premier anniversaire au RGPD !

Cela fait maintenant un peu plus d'un an que le Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD) est entré en vigueur (le 25 mai 2018). Où en sommes-nous de la conformité et comment le RGPD a-t-il été appliqué au cours des 12 premiers mois ? La conformité au RGPD, 1 an après La plupart des autorités de protection des données ont conseillé les entreprises et mis en place des lignes de communication dédiées pour aider tout le monde à progresser, tant dans le respect du règlement RGPD que dans les opérations courantes. Cependant, selon un sondage réalisé par Hiscox Insurance, plus d'un tiers des petites entreprises ne savent toujours pas à qui s'applique le règlement RGPD, et 9 sur 10 ne connaissent pas les droits que ce dernier confère aux propriétaires de données. De plus, la période de clémence apparente touche à sa fin, si elle n'est pas déjà finie. Ce changement d'approche a été mis en évidence en mars 2019, lorsqu'une…

Le bouleversement de l'arrivée de l'IA dans les entreprises

Les solutions du marché basées sur de l'IA vont apporter immédiatement à l'entreprise des gains de productivité. Cependant, c'est en s'appuyant sur les métiers que les entreprises pourront tirer le maximum de cette technologie et prétendre à l'augmentation de leur compétitivité. Les milliards déjà investis ont vu éclore une myriade de solutions répondant aux problématiques communes à toutes les entreprises. En venant assister des métiers, optimiser des process ou automatiser des tâches, l'introduction de ces solutions sur étagère dans l'entreprise va s'inscrire tout naturellement dans la continuité de ce que l'on appelait « l'informatisation » avant que cela ne devienne la transformation digitale, initiée dans les années 90 avec l'arrivée de la bureautique. Des métiers qui n'avaient jusqu'alors bénéficié que de très peu d'aides vont se voir enfin équipés d'outils d'augmentation de leur productivité. En permettant aux entreprises de réaliser des gains…

L'Intelligence Artificielle, une nouvelle réalité économique pour les dirigeants

Alors que bon nombre d'entreprises en sont encore à mettre en place des plans de transformation digitale, arrive maintenant, avec l'avènement de l'IA, une vague encore plus profonde qui s'apparente à une vraie révolution industrielle. La désintermédiation et la digitalisation des métiers a déjà été un premier choc que beaucoup de secteurs ont pris de plein fouet. Il ne faudrait pas qu'il en soit de même avec l'IA. Après la robotisation, la mondialisation de la production, l'« Ubérisation » des services, l'IA est une révolution pour toute l'industrie, au même titre que l'a été l'électricité après la vapeur. « AI is new electricity » répète à qui veut l'entendre Andrew NG le créateur de Google Brain. En venant aider, remplacer et optimiser, l'IA va révolutionner tous les métiers mais surtout les structures de coûts des entreprises et donc leur compétitivité. Celles qui intégreront l'IA dans leur stratégie de développement assez tôt, en transformant…

Pourquoi les données doivent-elles être sauvegardées partout où elles se trouvent

Les entreprises doivent toujours garder à l’esprit que les données doivent être sauvegardées peu importe où elles se trouvent. « Comme nous migrons dans le cloud, nous n'avons plus besoin de sauvegarde ». Ce commentaire, entendu lors de la dernière conférence HIMSS (Healthcare Information and Management Systems Society), était tout à fait prévisible. En réponse, il a été demandé à l’interlocuteur si son fournisseur de cloud avait accepté de gérer ses stratégies de sauvegarde à sa place ? Ce dernier, perplexe et inquiet, n’a pas su donner une réponse argumentée. Il s’en est suivi une conversation très productive sur ses responsabilités en tant que nouvel utilisateur du cloud. Malheureusement, cette situation n'est pas unique. Les ransomwares générés par des hackers, qui paralysent entreprises et fournisseurs de cloud sont fréquents. Parallèlement, des erreurs se produisent également en interne : une direction informatique laxiste qui donne trop…

La donnée à la portée de tous grâce à l'Intelligence Artificielle

Majoritairement toutes en bonne voie vers une transformation numérique profonde, les grandes entreprises ont compris l'importance stratégique des données. Le challenge est de réussir à rendre l'exploitation des données accessible et intelligible pour tout le monde. L'explosion de l'utilisation du language naturel Lorsque l'on s'intéresse aux technologies de demain, le traitement du langage naturel (NLP) n'est peut-être pas la première chose qui vient à l'esprit, car il ne s'agit en aucun cas d'un nouveau concept. Le NLP est un sous-domaine de l'informatique qui s'intéresse aux interactions entre ordinateurs et langages humains. Plus spécifiquement, il vise à étudier la programmation informatique qui permet de traiter et d'analyser de grandes quantités de données formulées en langage naturel. Les premières expériences de traitement automatique du langage naturel ont été initiées dans les années 50 avec le test de Turing. Aujourd'hui, il connaît un nouvel essor.…

Le potentiel de l’Edge Computing pour la voiture connectée

Lorsque l’on parle de voiture connectée, nous pensons instantanément aux nombreux avantages qu’il y aurait à pouvoir contrôler à distance les différentes fonctionnalités du véhicule via un smartphone, une montre connectée, une tablette ou un PC. Pouvoir fermer la voiture à distance en cas d’oubli, la retrouver dans un parking bondé, recevoir des alertes de maintenance des différents systèmes (fondées sur des données en temps réel et non par simple programmation d'origine) ou encore pouvoir la suivre en cas de vol. Tous ces avantages optimisent l’expérience utilisateur et de conduite, objectif commun à la plupart des appareils connectés. Mais ce n’est ici qu’une vision succincte de ce que permet réellement la voiture connectée. En effet, l’analyse des données collectées et utilisées pour la rendre « intelligente » promet une grande diversité d’usages possibles. Un véritable écosystème connecté Plutôt que de penser voiture connectée, il…

Quelle technologie choisir pour connecter les objets ?

En 2021, le nombre total d'objets connectés utilisés atteindra les 25 milliards selon Gartner. Il est ainsi légitime de se demander quelles sont les technologies principales permettant de connecter les objets, et quelle pourrait être celle la plus adaptée pour sa solution. Un projet de vidéosurveillance par exemple n'aura absolument pas les mêmes besoins qu'un projet basé sur le relevé de température au milieu du désert. Ainsi pour trouver la meilleure connectivité pour son objet, de nombreuses questions peuvent se poser : mon objet fonctionne-t-il sur batterie ou est-il alimenté ? Mon objet restera-t-il statique ou sera-t-il mobile ? Mon objet est-il susceptible d'être dans un endroit difficile d'accès ou enterré ? A quelle fréquence mes données doivent-elles remonter ? Etc. Voici les différentes solutions actuellement disponibles sur le marché. Courte distance : RFID/Bluetooth/WiFi La RFID (Radio Identification) est la technologie la plus déployée à l'heure…