Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Gestion de la donnée interne et ERP : une piste encore négligée

Incontestablement, les données sont au centre des attentions des directions des systèmes d’information qui commencent à entrevoir le potentiel inexploité dont elles disposent pour mener à bien leur mission en permettant aux directions opérationnelles de gagner en productivité et en agilité. En effet, selon une récente étude, nous pouvons constater que plus de la moitié des données dont dispose l’entreprise est aujourd’hui « déconnectée » du SI et perdue dans des silos applicatifs. C’est précisément sur ce point qu’il est fondamental que les DSI prennent ce projet à bras le corps pour redonner du sens à ces données et les rendre toujours plus accessibles. Pas d’ERP performant sans données Au regard de ces éléments, il est important que les DSI positionnent rapidement les projets liés à la donnée au centre de leurs préoccupations. En effet, sur un marché en quête d’agilité, les processus de gestion des entreprises doivent être optimisés et…

Cinq conseils pour débuter avec l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning

Les entreprises du monde entier investissent des dizaines de milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle (IA) et le Machine Learning (ML). Un rapport du Hub Institute indique d’ailleurs qu’en seulement 6 ans les investissements sont passés de 600 millions à 1,8 milliard de dollars. Si on constate une explosion des montants investis, c’est que ces technologies vont transformer radicalement l’activité économique. L’étude publiée par Gartner « Enter the Age of Analytics » prévoit que d’ici 2023, l’IA et le Deep Learning seront les deux technologies les plus couramment utilisées dans les nouvelles applications de la science des données. Mais, malgré cette perspective, peu d’entreprises ont réussi à mettre en œuvre et à déployer ces technologies dans le cadre de leur stratégie d’analyse des données. Toujours selon Gartner, 46 % des DSI ont élaboré des stratégies pour déployer l’IA, mais seuls 4 % ont concrétisé cette initiative. Il…

Quatre idées reçues sur l’architecture d’entreprise

Les informaticiens maitrisent les tenants et aboutissants de l’architecture d’entreprise, les métiers la connaissent sans le savoir, et certains, tous départements confondus, ne se sentent pas concernés. Mais tous ont des idées reçues sur le sujet, auxquelles nous allons tordre le cou. Un projet d’architecture d’entreprise est trop cher Rationaliser un portefeuille d’applications réduit le parc applicatif d’environ 3% par an et l’on sait que chaque application coute environ 100 000€ (1). Une entreprise dé-duplique souvent une dizaine d’applications dès la première année, soit 1M€ d’économie. Il n’est pas aussi simple de chiffrer les économies réalisées pour un projet métier, mais l’objectif de rationalisation et de transformation étant le même, on peut affirmer que les économies excèdent de loin la facture initiale. L’architecture d’entreprise nécessite un investissement, mais dont le ROI est plus importante. La réalité : un projet…

Le monde merveilleux de l’internet et des big data : GAFAM, HACKERS, NSA … et usurpation d’identité

Si vous êtes mal intentionné et à la recherche de forfaits à faire, internet est un paradis vous offrant 3 milliards de personnes, des millions d’entreprises ou d’organismes privés ou publics à potentiellement ciblés depuis votre canapé. Dans ce contexte, la cyberdélinquance se développe de façon exponentielle. Les médias parlent souvent des hackers, des crackers, des hacktivistes, parfois des terroristes, des criminels financiers, des employés mécontents, jamais des sociétés d'acquisition & de fusion, des entreprises ciblant un concurrent, et en ce qui concerne les pays qui font de l’espionnage, de la déstabilisation, de la manipulation, seuls quelques-uns sont dénoncés alors que la pratique est très largement répandue. Si l’on imagine bien les motivations des états, des entreprises vis-à-vis de leurs concurrents, des criminels financiers, des éditeurs de logiciels de sécurité … pour les autres les spécialistes nous évoquent des besoins…

C46, trois caractères, mais beaucoup de données cachées

De passage, en transit, dans le méga-aéroport d'Atlanta, et disposant de quatre heures entre mon arrivée, et mon vol de correspondance, je m'enquiers dès les formalités achevées, du terminal et de la porte d'embarquement de mon prochain vol. Malheureusement les douze écrans affichant les prochains vols ne mentionnent pas le mien. Trop tôt. Que faire ? Errer pendant quatre heures dans les différents "concourses" ? Heureusement, une personne est là, prête à répondre à ma question. Constatant elle aussi l'absence du vol sur l'écran, elle se saisit de son talkie-walkie et tente de joindre le service "informations"... malheureusement sans succès, personne ne répond. Elle sort alors son téléphone personnel, ouvre le moteur de recherche Google, et tape tout simplement DL2916. La réponse ne tarde pas, C46. La conclusion, implacable, la réponse à ma question est plus rapide et plus efficace, apportée par Google que par les outils de l'informatique aéroportuaire. Et…

La digitalisation des DSI

La digitalisation ou la transformation digitale désigne des nouveaux usages et objets qui marquent directement les modèles d’organisation actuelle. La “transformation” est au service de l’entreprise dans une économie en mouvement et où émergent très rapidement des nouveaux concepts, des nouveaux produits et des nouveaux services. Le “digital” apparaît dès lors qu’une information du monde réel est convertie à un moment donné sur un support numérique et qu'elle peut être utilisée dans une autre circonstance spatio-temporelle par différentes parties prenantes. Cette information passe par des interfaces, câbles, processeurs et mémoires avant d’être restituée sous forme de fichiers électroniques et/ou de données. Les univers numériques (ou digitaux) qui en découlent, permettent de collecter, stocker, traiter et restituer l’information pour que l'utilisateur final puisse rendre son business plus efficient. Le système réalisé a pour mission de…

L’intelligence artificielle est plus collective et humaine que vous ne le pensez

Connaissez-vous les célébrités du monde de l’intelligence artificielle ? Moi non plus ! La communauté scientifique est un des plus beaux exemples d'intelligence collective (IC) : des milliers de chercheurs ajoutent chaque année leur pierre à un édifice commun qui dépasse les frontières, les langues, les idéologies. Mais la science est aussi le terrain du génie individuel comme Curie, Einstein ou Hawking qui à eux seuls ont révolutionné la pensée collective de leur époque. L'intelligence artificielle (IA) progresse différemment : il n’y a pas de héros ou de star. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, la discipline est encore jeune. Ensuite, et surtout, les passionnés d’apprentissage machine (Machine Learning) sont des passionnés d’apprentissage tout court. En effet, les data scientists forment une communauté remarquable par sa capacité à mêler compétition, entraide et partage de connaissance : les maîtres d’un sujet sont eux-mêmes élèves…

Culture Data, où en êtes-vous ?

Au cours de ces dernières semaines, certaines questions m’ont été posées sur la culture Data. Comment en créer une ? Par où commencer ? Est-ce vraiment important ? Ce sujet est aussi vaste que fascinant. J'ai donc décidé de rédiger ce billet en espérant que ce dernier guidera des “data leaders” dans la bonne direction. Tout d'abord, nous devons avoir la bonne sémantique, la culture des données peut signifier différentes choses dans différentes entreprises. Certains pensent qu'ils atteindront le bon niveau de culture de données que lorsque chaque employé utilisera les données pour prendre les décisions commerciales. D'autres pensent que la culture de données sera correcte lorsqu'ils pourront mesurer les performances de chaque département avec des KPI, en investissant dans le “self-service”. Ces deux visions ne sont pas suffisantes ! Ce manque de compréhension vient principalement de l’ignorance de la réelle valeur des données. Dans cet article, je…

Intelligence Artificielle : utopie ou dystopie ?

En matière d'Intelligence Artificielle (IA) et de machine learning, inutile d’aller chercher bien loin pour savoir quelle idée l’opinion publique se fait de ce nouveau type de technologies : débat sur la menace des « robots tueurs », scandale du chatbot Twitter Tay qui tient des propos racistes, surveillance amplifiée des citoyens en Chine via la biométrie, rendre les cyberattaques plus sophistiquées… Ajoutons à cela l’influence de l’industrie du divertissement qui promeut des films et des séries de science-fiction qui brossent un tableau sombre de ce qui pourrait advenir si l'IA prenait un peu trop de pouvoir sur notre vie quotidienne. Il suffit de consulter le fil d’actualité de nos réseaux sociaux pour constater que l’IA peut parfois adopter de drôles de comportements et comprendre que les craintes actuelles ne sont pas complètement infondées. Mais cela ne veut pas dire que nous devons voir les choses en noir car avec une bonne compréhension de ce que…

Gestion des accès privilégiés Juste-A-Temps

La pièce manquante pour atteindre le « véritable » moindre privilège et la réduction les risques au maximum. La gestion du moindre privilège, telle qu'elle est pratiquée de nos jours, implique de limiter les privilèges / accès privilégiés des utilisateurs, processus, applications, systèmes, etc. Et cette approche elle-même est extrêmement efficace pour réduire la surface de menace. Par exemple, 88% des vulnérabilités critiques publiées par Microsoft au cours des cinq dernières années auraient pu être atténuées en supprimant les droits d'administrateur des utilisateurs, et 81% de toutes les vulnérabilités de Microsoft seraient éliminées en supprimant droits admin locaux[1]. Ce n'est qu'un petit aperçu du formidable pouvoir de réduction des risques que représente l'application du juste accès, ce qui est la façon dont le moindre privilège est généralement conçu et mis en pratique. Cependant, les abus et/ou les abus des privilèges jouent aujourd'hui…

Violation de données, bien gérer la crise pour limiter les pertes

Mars 2018, le scandale Cambridge Analytica fut lourd de conséquences pour Facebook : un cours de bourse qui dévisse de 8 milliards de dollars, une perte de confiance de 40 % des internautes, la suppression de millions de profils utilisateurs privant le réseau social de revenus publicitaires immédiats. Cette actualité nous enseigne que les impacts d’une violation de données ne se bornent pas à une sanction financière. Ils sont vastes et s’appliquent sur le long terme : perte de confiance des clients, utilisateurs, partenaires, impactant l’activité, voire la pérennité de l’entreprise. Une réalité comprise par la chaîne hôtelière Marriott, qui face à une violation massive de données a déployé une stratégie de communication particulièrement efficace. En effet, lorsque la presse a titré le vol d’informations confidentielles de près d’un demi-milliard de clients du réseau d’hôtels Starwood, Marriott avait déjà déployé des mesures concrètes de…

Créer une organisation performante basée sur les données en 4 étapes

La technologie et les lacunes en matière de compétences numériques ont encore une fois dominé les discussions en début d'année, lors du Forum économique mondial de Davos. Une réunion-débat animée, intitulée "Making Digital Globalization Inclusive[1]", qui a permis aux PDG de Microsoft, HCL, Dell et Salesforce de reconnaître que le monde faisait face à une fracture numérique potentiellement dangereuse. L'un des principaux problèmes évoqués par les participants a été le fossé qui se crée entre les vastes capacités des données du secteur privé, qui s'accroît de façon exponentielle, et l'absence de ces capacités dans les secteurs public. Quant à l'exploitation des données, la plupart des organisations, publiques et privées, ne font qu'effleurer la question. Les recherches d'IDC indiquent que jusqu'à 90% des données ne sont ni traitées ni analysées. L'un des problèmes sous-jacents est qu'avec l'information générée par chaque service, les personnes ne…

Comment l'IA dans la chaîne logistique peut améliorer les décisions de gestion

Ce qui ressemblait autrefois à de la science-fiction est plus proche de la réalité que vous ne le pensez. L’utilisation de l’intelligence artificielle dans tous les domaines, y compris la chaîne logistique, est désormais bien établie et peut potentiellement influer sur l’avenir du commerce mondial. En fait, en tirant parti d'une profusion de données, les évènements de la chaîne logistique peuvent aider à prendre des décisions avisées en matière d'intégration, d'approbation et de paiements. Intégrer aisément ses fournisseurs grâce au Machine Learning Certaines entreprises peuvent avoir vingt enregistrements différents suggérant vingt comptes différents. Mais ces enregistrements pourraient également n’indiquer qu’un seul compte. Cela amène à perdre beaucoup de temps et à effectuer de nombreuses recherches manuelles pour tout vérifier et opérer à des rapprochements. Pourtant, les entreprises qui utilisent l'IA dans la chaîne logistique peuvent…

Le Chief Data Officer : nouveau chef d'orchestre des données

Sans disposer de données de qualité, les entreprises ne peuvent pas mettre en place une stratégie de gouvernance efficace. Les données représentent aujourd'hui une source de valeur, et les grands comptes doivent se doter d'un nouveau chef d'orchestre, le Chief Data Officer, pour libérer la puissance qu'elles contiennent. Si l'informatique décisionnelle, l'analyse en temps réel et la visualisation des données furent au cœur des préoccupations des entreprises dans les années 2000, aujourd'hui elles ont toutes les yeux rivés sur la gestion de la donnée et plus précisément, la donnée de référence (Master Data). Comment créer et gérer un référentiel unique de données client, produit, fournisseur ? Cette évolution et ces interrogations sont devenues essentielles. Et pour cause : sans une gouvernance et une qualité de donnée optimale, tout processus visant à en extraire de l'information pour en libérer de la puissance est vain. Aussi, conscientes que sans une…

Zero-party data : comment mettre en place une stratégie marketing hyper personnalisée

Data, data, data. Les marqueteurs ont tellement de data qu’ils se noient dedans. Collectées via de multiples méthodes, ces données devraient leur faciliter la vie. Ils devraient être capables de les utiliser pour créer des campagnes tellement personnalisées qu’elles convertissent à chaque fois… Et pourtant, ce n’est pas encore le cas. Alors, quel est le problème ? Le voici : des études ont montré que les consommateurs sont plus réactifs lorsque le marketing est personnalisé selon leurs préférences. Afin de personnaliser les campagnes, les marqueteurs doivent donc apprendre des consommateurs eux-mêmes quelles sont leurs priorités et leurs préférences. Pour faire simple, les marqueteurs ont besoin de données de meilleure qualité. Il est temps d’être plus regardant sur les données que nous collectons et sur la manière dont nous les collectons : les marqueteurs ne pourront construire des campagnes plus personnalisées et plus effectives que s’ils…

L'entreprise : un monde en pleine évolution pour les individus et les technologies ?

Avis d'expert « Future Workplace » Pour survivre, les entreprises doivent prévoir l'évolution de leurs clients, mais aussi celle de leurs employés si elles veulent pouvoir recruter et conserver les meilleurs talents. En 2025, les millennials représenteront près de 75 % de leurs effectifs, donc les méthodes de travail prédominantes seront axées sur leurs besoins. Le monde du travail sera façonné par cette génération et en même temps, les nouvelles technologies prennent une place centrale dans l'entreprise de demain. A quoi devons-nous nous attendre ? « Serons-nous remplacés par des machines ? » De nombreux jeunes ont peur de n'avoir plus aucune utilité à cause de la concurrence des technologies du futur. Cependant, certains ont des points de vue plus optimistes selon lesquels les nouvelles technologies nous permettront d'exercer des métiers plus intéressants. Actuellement, beaucoup d'employés s'occupent de tâches fastidieuses et ont ainsi moins de temps à…

Le rôle de l'IA dans la gestion du cycle de vie des contrats nouvelle génération

L’industrie de la gestion des contrats est prête à être secouée et l’intelligence artificielle (IA) est à la barre. Ils sont intrinsèquement non structurés, rédigés sous forme de texte long, ce qui pose des problèmes, tant pour le rappel que pour l'extraction des données. Selon un rapport du cabinet Deloitte, 90 % de toutes les informations au sein de l'entreprise sont non structurées. Dans ce contexte, l'IA peut aider les organisations à améliorer la gestion de ces données de manière considérable, en libérant une valeur immédiate lorsqu'elle est appliquée aux contrats. De la même manière que l'informatique mobile est entrée dans presque tous les aspects de notre vie, et que le cloud a créé des processus de calcul puissants et peu coûteux, l'IA s’intègrera dans la plupart des processus commerciaux B2B, y compris dans la gestion des contrats. Les solutions d’analyse de contrat exploitent une série de techniques d’intelligence artificielle, y compris…

L'analytique augmentée : relais de croissance pour la science des données

Malgré l’incomparable potentiel business des modèles prédictifs, les percées de la Data Science restent encore balbutiantes dans la plupart des entreprises. Retour sur les raisons d’une adoption encore trop timide qui ouvre la voie à l’Analytics Augmenté comme vecteur d’accélération efficace. Petit Flashback. Au cours des années 90, la BI traditionnelle inaugure l’entrée de la culture de la donnée dans le monde de l’entreprise, selon trois promesses : 1. constituer une base de connaissances sur les activités de l’entreprise, 2. rendre la donnée disponible pour chaque entité de l’organisation en la stockant et l’historisant à l’aide de Data Warehouses et de Datamarts, 3. adresser des cas d’usage concrets à des fins stratégiques par l’exploration, la modélisation et la restitution des données. Cependant, à la suite de cette démocratisation de l’accès aux données, émerge rapidement un besoin de gagner en souplesse dans l’analyse et la…

Intelligence artificielle : les 4 pièges à éviter avant de se lancer

La plupart des entreprises sont conscientes du potentiel et de l'avantage compétitif que pourrait leur procurer l'Intelligence Artificielle et le Machine-Learning : un gain de productivité et une baisse de leurs coûts , à travers l'automatisation de certains de leurs process, mais aussi la capacité de prédire et donc anticiper les événements futurs. Naturellement, un bon nombre d'entre elles s'embarquent dans des projets « IA », mais trop peu se soucient d'adopter les méthodes et les fondations qu'il est nécessaire de bâtir pour réussir. Une enquête récente montrait ainsi que 90 % des entreprises investissent aujourd'hui dans des technologies liées à l'Intelligence Artificielle, mais qu'un projet sur trois seulement est couronné de succès. Pourquoi un tel écart, malgré une technologie IA de plus en plus mature ? La raison est simple : un trop grand nombre de sociétés négligent certaines étapes pourtant fondamentales : Se concentrer sur des cas d'usages…

Valoriser le contrôle de gestion par la digitalisation

A l'instar de la finance d'entreprise, le contrôle de gestion peut profiter pleinement de la digitalisation de ses processus en s'engageant activement dans la refonte de ses méthodes. Avec, à la clé, une nette revalorisation de ses nombreux et différents rôles. Le contrôle de gestion : entre vision du métier et réalité Fonction stratégique en entreprise, le contrôle de gestion est le support indispensable d'un pilotage solide. Analyse chiffrée et de terrain, optimisation de la trésorerie, de l'exploitation, conseil à la direction et aux opérationnels, gestion des budgets... la variété des missions dont le contrôleur de gestion est responsable laisse entrevoir l'étendue potentielle, latente, de l'influence du métier au sein de la structure. De ce fait, l'on attend généralement du contrôleur de gestion qu'il témoigne d'une excellente culture business et d'une connaissance fine de l'organisation de l'entreprise, lesquelles conditionnent évidemment la capacité du…

Demain tous codeurs ? Non ! Artisans du code, oui !

Apprentissage du code sur les bancs de l’école, formations pour adulte à marche forcée, essor de plateformes « no code » ou encore intelligence artificielle : jamais le monde du développement en 2019 n’avait semblé autant à portée de clic des entreprises. La quatrième révolution industrielle semble avoir fait davantage que descendre le code de son piédestal : elle permet à tout un chacun de créer plus rapidement des applications métiers basiques. Alors forcément, face à une pénurie de développeurs sur le marché du travail, on est en droit de se demander : demain tout le monde sera t-il développeur ? Le métier du développement est-il progressivement en train de disparaître … ou bien seulement en train de muter ? Le code à portée de clic En une dizaine d’années, l’informatique a connu des mutations très profondes. En pleine transition digitale, les grandes entreprises ont dû coller aux besoins de leur clientèle, parfois plus vite que ce que…

Privacy By Design : une composante clé du RGPD

Depuis le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) s’applique à toutes les entreprises et administrations. Ce règlement exige de la part des organisations de gros efforts pour répertorier les données et les procédures, mettre en place de nouvelles procédures adaptées ou réformer les procédures existantes. Dans ce contexte, le RGPD impose un travail préalable d’analyse de l’existant et de constitution de registres. Mais les actions doivent être permanentes pour garantir que toutes les transformations futures de l’entreprise prennent en compte la réglementation, et pour surveiller le bon déroulement des processus. Privacy By Design : la protection prévue par l’architecture L’existant, par nature, n’a pas pris en compte le RGPD, ce qui nécessite des adaptations spécifiques pour se mettre en conformité. Le RGPD introduit le concept de « Privacy by Design », qui consiste pour une organisation, à intégrer cette notion dès…

Comment l’intelligence artificielle révolutionne le processus de commande

Quel responsable achats n’a jamais rêvé de standardiser son cycle de commande, de la demande d’achat au paiement final de la facture, aussi appelé processus procure-to-pay ou P2P, de sorte à n’avoir qu’une seule procédure qui s’applique à toutes ses catégories achats, toutes les organisations et tous les pays ? Pendant plusieurs années, les départements achats se sont évertués à unifier, standardiser et optimiser leurs processus tout en centralisant leurs activités. Le mot d’ordre était alors de réduire le nombre de processus, de spécificités et de fournisseurs dans des entreprises où ils s’étaient naturellement multipliés au gré de la croissance, des acquisitions ou réorganisations. En poursuivant cet objectif d’optimisation, plusieurs d’entre eux ont drastiquement réduit le nombre de processus existants pour n’en garder qu’un ou deux et ainsi augmenter l’efficacité opérationnelle. Du moins, c’est ce qu’ils croyaient. Bien sûr, le…

Enterprise Data Cloud : concevoir la bonne infrastructure pour le Big Data

Qui dit digitalisation, dit données… données et Big Data. Bien que la plupart des entreprises exploitent déjà le potentiel d'analyse du Big Data, la technologie et l'infrastructure restent souvent sources de difficultés. Une complexité renforcée par la multiplicité des types de données, qui peuvent être structurées ou non, générées soit par des humains, soit par des machines ou des capteurs. Pour pouvoir correctement exploiter ces différentes données afin de prendre des décisions éclairées, les entreprises ont besoin d’une architecture Big Data qui leur fournisse des informations fiables. L'importance des données n'a cessé de croître au cours des 20 dernières années. La mise en réseau des entreprises, tant en interne qu'en externe, l'émergence et la croissance des réseaux sociaux, ainsi que l’essor de la digitalisation ont été les premiers moteurs de ce développement. Les problématiques de stockage, de gestion, d'analyse et d'exploitation des…