Le décisionnel est-il déterministe ou probabiliste ?

Le décisionnel est-il déterministe ou probabiliste ?

Rédigé le 07/03/2019
Philippe Nieuwbourg

Les probabilités sont au cœur des algorithmes de prévisions. L’apprentissage machine apprend, mais ses enseignements sont toujours accompagnés de probabilités. Même lorsque Google reconnait un chat dans une image, il le reconnait avec un pourcentage de confiance… Lorsque nous, Êtres Humains, prenons des décisions, elles semblent en revanche déterministes. L’animal que je vois est un chat, à 100 %, ou un chien, à 100 %.
Les décisions prises en entreprise semblent déterministes. Pourtant les algorithmes calculent des distributions, des probabilités… Le décisionnel, la décision en entreprise, sont-ils probabilistes ou déterministes ? A votre avis…

Non, Decideo n’est pas devenu une communauté dédiée à la philosophie, ou aux déclinaisons philosophiques de concepts mathématiques… mais… dans le cadre de recherches que je mène actuellement sur l’importance grandissante des décisions algorithmiques dans l’entreprise, je me confronte à certaines incohérences.
Avant de publier ces réflexions, et les résultats de mes recherches, j’aimerais soulever ici une question, lancer le débat et obtenir les avis avisés de mes lecteurs, gestionnaires d’entreprises, statisticiens, informaticiens, l’avis de tous est intéressant pour tous.

Deux visions du monde s’opposent, ou plutôt cohabitent :
- Le monde probabiliste (on parle également parfois de stochastique), dans lequel rien n’est blanc ou noir, tout est question de probabilité, de distribution, etc.
- Le monde déterministe dans lequel un chiffre est un chiffre, un bit est à 0 ou 1, une couleur a un code, etc.
Si le sujet vous intéresse, la littérature, universitaire ou non, est importante sur le sujet. Vous pouvez par exemple lire l’article de Bertrand Monthubert, « Où en est-on du déterminisme ? », publié en 1995.

Décision humaine = déterminisme ?

Il me semble que les décisions prises en entreprise relèvent du déterminisme : fixer le prix d’un produit, décider si le prospect sera bon ou mauvais payeur, ouvrir ou fermer une agence, etc. Il me semble que les décisions que la vie réelle nous amène à prendre, sont déterministes.

Il me semble par ailleurs que l’Homme est plus à l’aise avec la prise de décision tranchée, car plus facile à appliquer. A l’exception peut-être du Normand, connu pour son indécision, et son « P’tet ben qu’oui, P’tet ben qu’non », l’Humain prendrait donc des décisions déterministes.

Décision algorithmique = probabilisme ?

Mais l’usage des algorithmes se développe. Ces algorithmes, qui exécutent des calculs statistiques, s’appuient sur des probabilités. Ils sont tous issus du monde probabiliste. Lorsque je différencie un chat d’un chien, un cycliste d’un sac en plastique devant une voiture autonome, une fissure dans une pièce industrielle d’un simple reflet, la rubrique comptable d’une facture scannée, l’identification d’une cible par un drone, etc, l’algorithme est beaucoup moins déterministe que l’Être Humain. Oserions nous dire que l’algorithme est plus humble que l’Humain ? L’algorithme reconnait-il qu’il n’est pas certain, qu’il accepte l’idée de faire une erreur ? Et qu’il la quantifie, en complétant chaque donnée calculée d’une probabilité.

En conclusion, le décisionnel est-il à votre avis plutôt déterministe ou plutôt probabiliste ?

A quelle conclusion devrions-nous aboutir ? La décision humaine est-elle plutôt déterministe, et la décision algorithmique plutôt probabiliste ? Dans ce cas, avec le développement des décisions algorithmiques, qui prennent le pas sur les décisions humaines, la gestion d’entreprise va-t-elle évoluer vers le probabilisme ?

Si oui, l’impact sur les logiciels, les bases de données, les formats de notation, sera énorme… et cela fera l’objet d’un autre article. Mais j’aimerais vraiment connaitre votre opinion sur ce premier sujet, le décisionnel est-il déterministe ou probabiliste. Et si cela vous semble complètement absurde comme réflexion, dites-le également, avec quelques arguments quand même ;-)