IBM étend son projet « New Collar » à la France

IBM étend son projet « New Collar » à la France

Rédigé le 15/05/2019
Communiqué de IBM

À l'ère du cloud hybride, du digital et de l'IA, les écoles P-TECH, la plateforme digitale SkillsBuild et des programmes éductatifs innovants pour préparer aux métiers de demain.

IBM (NYSE : IBM) a annoncé aujourd'hui son intention de mettre en place son projet « New Collar » en France, afin de préparer chacun aux métiers de demain à l’ère du cloud, de la data, et de l’'IA.

Le projet « New Collar » comprend :

Le lancement des premières écoles P-TECH en France, en permettant aux adolescents de tous milieux confondus de développer les compétences requises pour les métiers de demain;
Le déploiement de la plateforme digitale SkillsBuild aidant les chômeurs et les personnes en reconversion professionnelle à développer les compétences techniques et professionnelles requises pour réintégrer la vie professionnelle ;
De nouveaux engagements dans les programmes d'apprentissage, notamment la participation au projet OpenClassrooms.

Cette annonce, a été faite lors du sommet « Tech for Good », organisé par le Président de la République Emmanuel Macron à Paris, où Ginni Rometty, PDG d'IBM, a mené un groupe de travail sur l’éducation.

«Nous savons que l'intelligence artificielle, à l'instar d'autres technologies avant elle, aura un impact profond sur les emplois et le monde du travail. C’est pourquoi IBM ouvre la voie en développant des initiatives à travers lesquelles les étudiants et les professionnels peuvent acquérir les compétences nécessaires pour l’ère technologique actuelle », a déclaré Ginni Rometty, président-directeur général d’IBM. «Grâce à des programmes éducatifs novateurs tels que P-TECH, que nous sommes fiers de développer en France, nous pouvons nous assurer que personne ne soit laissé pour compte à l'ère numérique.».

IBM a investi et collaboré avec les gouvernements, les institutions pédagogiques et les entreprises du monde entier pour préparer aux compétences requises par les« New Collar Jobs», c'est-à-dire, les métiers qui demandent des compétences techniques spécifiques, parfois sans diplôme traditionnel. Le programme « New Collar » d'IBM est la plus importante initiative de ce genre, avec 200 écoles P-TECH formant 125 000 étudiants, dans 13 pays différents (dont la France).

Suite au sommet « Tech for Good », Ginni Rometty prononcera le discours d'ouverture de Viva Technology 2019, centré sur la transition digitale des entreprises. Pendant son discours, elle démontrera comment les entreprises peuvent accélérer leur transformation digitale en portant leurs activités stratégiques sur le cloud hybride ainsi qu'en déployant l’intelligence artificelle au cœur de leurs activités. Cette transformation permet d'encourager l'innovation et d’accroître la confiance des sociétés envers ces nouvelles technologies.

Lancement du programme P-TECH en France

En partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale, BNP Paribas et Orange, IBM a annoncé le lancement de P-TECH (Pathways in Technology Early College High School) en France, un projet pédagogique innovant.

Dès la rentrée scolaire 2019, le lycée La Tournelle (La Garenne-Colombes) et le lycée Edmond Labbé (Douai) mettront en place le cursus P-TECH, pensé pour offrir des opportunités techniques et professionnelles aux jeunes, notamment provenant de milieux défavorisés.

Lancé en 2011 par IBM, le projet P-TECH a pour objectif de créer de nouvelles opportunités, en établissant un lien direct entre le monde scolaire et professionnel. L'objectif du programme est d'accompagner les étudiants jusqu'à la fin du lycée, puis jusqu'à l'obtention d'un diplôme, en accord avec les besoins du monde professionnel, notamment par le biais de tutorats et de stages. Le modèle P-TECH français est fondé sur la collaboration entre le ministère de l'Education Nationale, les établissemnt scolaires français et les entreprises partenaires. Ensemble, les parties prenantes travaillent afin de proposer un accompagnement individuel à chaque étudiant, sur le long terme, de la seconde jusqu’à l’obtention du diplôme. Les étudiants qui auront validé ce cursus seront ensuite en mesure de poursuivre leurs études ou d’entrer directement dans la vie professionnelle.

Lancement de SkillsBuild, plateforme digitale destinée aux chômeurs et aux individus en reconversion professionnelle

IBM lance également SkillsBuild, une nouvelle plateforme digitale, permettant aux personnes en recherche d’emploi d’accéder à des offres de formations et de coaching personnalisé pour développer les compétences professionnelles et techniques requises pour réintégrer le monde professionnel. Cette plateforme s'adresse particulièrement aux personnes reprenant le travail après un congé, aux chômeurs de longue date, aux migrants, aux anciens combattants, ainsi qu’aux personnes en reconversion professionnelle.

Le premier déploiement du programme se fera en partenariat avec des ONG et des organisations à but non lucratif, comme Aurore, Emmaüs France, Fondation Agir Contre l’Exclusion, Fondation des Apprentis d’Auteuil et l’Institut de l’Engagement.

Dès son lancement en France, le programme sera mis en place en Allemagne et au Royaume-Uni au second semestre 2019, avant d’être déployé dans le monde entier.

Participation au programme d’apprentissage en ligne OpenClassrooms, et engagement d’IBM à proposer des ressources et encourager le volontariat de ses collaborateurs pour promouvoir, dans les écoles, l’importance de la science et des technologies

IBM participera au projet d’apprentissage OpenClassrooms en s’engageant à employer des apprentis.

De plus, aux côtés d’Accenture, Airbus, Engie, Sanofi et Thalès, IBM a signé la Declaration for Sciences and Technology at School (« Déclaration pour les Sciences et la Technologie à l’école »). Par cette déclaration, IBM s’engage à encourager ses collaborateurs à se porter volontaires dans les écoles pour apporter leur soutien aux étudiants et professeurs, mais aussi pour fournir les ressources technologiques nécessaires aux volontaires de toutes les entreprises.

Le premier programme d’IBM, « Yes we code! », se fera en partenariat avec la Fondation CGenial.

Les investissements d’IBM en France

Outre les programmes « New Collar », IBM s'engage à investir et soutenir la transformation socio-professionnelle française, notamment, en ouvrant de nouveaux centres régionaux, en partenariat avec des organisations publiques et privées :

En 2018, IBM a annoncé que 1 800 nouveaux emplois seraient créés dans l’IA, la blockchain et l'IoT, trois secteurs de croissance majeurs en France. Un an après, plus de 1 000 postes ont été pourvus.
IBM a aussi annoncé la mise en place de l’IBM France Academy, afin de former les collaborateurs, clients et partenaires d’IBM France, dans le but de développer leurs compétences professionnelles. Des développeurs de La Banque Postale (ZAcademy) et RtimX (filiale SNCF) ont été parmi les premiers à suivre la formation.
En janvier 2018, IBM a ouvert un nouveau Centre d’Opérations de Sécurité (SOC) à Lille, destiné à accompagner les entreprises françaises. Depuis janvier 2018, plus de 100 milliards d’événements de sécurité ont eu lieu dans le centre. Disponible 24 h/24 et 7 j/7, ce nouveau centre est un simulateur de cyberattaques. A disposition de ses clients, ce nouveau centre permet aux entreprises de se former en cas de cyberattaque.
En septembre 2018, IBM a créé son IBM Q Hub (centre quantique) à Montpellier, pour la recherche et le développement du calcul quantique. Grâce à un partenariat avec l’Université de Montpellier, soutenu par la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, la nouvelle équipe du centre propose un accompagnement international pour la plateforme open source Qiskit.
Le 8 avril 2019, IBM a inauguré IBM Paris-Saclay puis a annoncé l'ouverture de son nouveau centre de co-innovation en matière d'intelligence artificielle d'ici les deux prochaines années. IBM Paris-Saclay est une première étape dans l'accélération de la collaboration d'IBM avec des organisations publiques et privées, tel que Guerbet. En effet, les équipes IA de Guerbet se rendront régulièrement sur place pour travailler sur le projet "Liver Care Advisor" afin d'encourager au dépistage et accélérer le traitement du cancer du foie.